Deux événements très réussis ciblent les amputés et les athlètes ayant de faibles handicaps

Deux événements très réussis ciblent les amputés et les athlètes ayant de faibles handicaps

Des journées découverte qui ciblent les amputés et les athlètes ayant de faibles handicaps ont été organisées avec succès dans deux provinces. En effet, la BC Wheelchair Sports Association et l’AQSFR ont toutes les deux contracté un partenariat avec des organisations d’amputés et organisé avec elles des événements visant à sensibiliser aux sports en fauteuil roulant des personnes qui ont un handicap ambulatoire et qui ne se rendent pas compte qu’elles sont admissibles à faire du sport en fauteuil roulant.

L’AQSFR a organisé un événement de tennis en fauteuil roulant le 10 juillet, en collaboration avec la Coalition des amputés du Canada. Les participants ont eu la chance d’assister à une démonstration de Yann Mathieu, l’entraîneur provincial de développement, et ils ont pu essayer ce sport et poser des questions.

«Les joueurs ont vraiment paru aimer leur expérience!» a constaté Karine Côté, coordonnatrice du programme Au-delà des limites.

La BC Wheelchair Sports Association, la BC Wheelchair Basketball Society, le programme Au-delà des limites, et l’association LifeMark Health ont organisé le 25 juillet une journée découverte très réussie à l’intention des amputés et d’autres personnes ayant un handicap orthopédique, qui a eu lieu au Langley Events Centre.

«Cette journée découverte a eu beaucoup de succès!» a déclaré Kevin Bowie, coordonnateur des programmes de la BCWSA, qui ajoute : «C’est fantastique de voir des gens essayer les fauteuils de sport pour la première fois, et de faire l’expérience de la liberté de mouvement qu’ils procurent!. Un gros merci à Jeanette, de LifeMark Langley. J’espère qu’il s’agit de la première d’une longue série de journées découverte, et le début d’un excellent partenariat.»
Six participants ont essayé toute une gamme de sports, allant de l’athlétisme au rugby en fauteuil roulant, en passant par le tennis en fauteuil roulant. Même si beaucoup de journées découverte s’adressent aux personnes qui ont des traumatismes médullaires, il s’agit de la première qui cible les amputés et les personnes ayant un handicap orthopédique, comme de l’arthrite ou une opération au ligament croisé antérieur. Beaucoup de gens qui ont ce type de handicap peuvent marcher, et ils ne sont donc pas conscients du fait qu’ils sont admissibles à jouer à des sports en fauteuil roulant.