Le programme Au-delà des limites lance une nouvelle campagne de recrutement d'athlètes qui peuvent marcher

Le programme Au-delà des limites lance une nouvelle campagne de recrutement d’athlètes qui peuvent marcher

À la fin d’une partie de basket-ball en fauteuil roulant ou de tennis en fauteuil roulant, vous seriez surpris de voir le nombre d’athlètes qui se lèvent de leur fauteuil roulant et quittent la salle en marchant! Le programme Au-delà des limites, aux côtés de la Société de basket-ball en fauteuil roulant de la Colombie-Britannique (BC Wheelchair Basketball Society), a lancé une nouvelle campagne en ligne visant à s’attaquer à la fausse idée qu’il faut être quelqu’un qui utilise un fauteuil roulant pour pouvoir jouer à un sport en fauteuil roulant.

«Il y a tant de gens qui pourraient profiter des sports en fauteuil roulant, mais qui ne savent tout simplement pas qu’il sont admissibles à y jouer» a déclaré Arley McNeney, gestionnaire des communications du programme Au-delà des limites. «Si ces personnes ont de la difficulté à jouer à des sports pour athlètes valides, ou bien si cela leur cause de la douleur, les sports en fauteuil roulant sont une excellente option pour eux.»

De nombreux sports en fauteuil roulant acceptent la participation des athlètes valides, et ce parfois jusqu’au niveau national. En fait, près de 40% des joueurs de basket-ball en fauteuil roulant au Canada soit sont valides, soit ont des handicaps mineurs. Les athlètes ambulatoires (comme ceux qui ont eu une amputation, de l’arthrite, des maladies osseuses, des blessures aux genoux, du spina bifida, ou une paralysie cérébrale) sont admissibles à jouer pratiquement tous les sports en fauteuil roulant.

«Le fauteuil roulant n’est qu’un article d’équipement comme un autre» a précisé McNeney. «Si vous voulez faire du ski, vous emportez votre paire de skis. Et si vous voulez faire du sport en fauteuil roulant, vous utilisez un fauteuil roulant. Tout simplement.  Une fois que les gens ont découvert cet état d’esprit, ils constatent à quel point les sports en fauteuil roulant peuvent être rapides et excitants, et ils deviennent vite accros!»

Ce message est particulièrement important, car les sports en fauteuil roulant offrent de nombreux bénéfices à leurs pratiquants. Ceux et celles dont la carrière d’athlète valide a pris fin suite à un accident ou à une blessure ont la chance de concourir à nouveau. Par exemple, l’étoile du basket-ball en fauteuil roulant Janet McLachlan, est venue au basket-ball en fauteuil roulant après qu’une blessure au genou ait mis fin à sa carrière internationale en rugby. Les personnes ayant un handicap qui pratiquent les sports en fauteuil roulant font moins de séjours à l’hôpital, sont moins stressées et moins déprimées, ont plus de chances de trouver un emploi, et ont une bien meilleure qualité de vie que leurs pairs inactifs.

Pour diffuser cette idée, le programme Au-delà des limites a lancé une nouvelle vidéo sur Internet. Pour visionner cette vidéo, cliquez ici. Pour visionner les affiches, cliquez ici.

Pour savoir comment pratiquer les sports en fauteuil roulant, consultez le site Web du programme Au-delà des limites à l’adresse suivante : www.btgcanada.ca.

– 30 –

Pour obtenir de plus amples informations, ou pour arranger une entrevue, veuillez communiquer avec :

Arley McNeney
Gestionnaire des communications du programme Au-delà des limites Canada
Cell. : (778) – 788-9091
Courriel : arley@bcwheelchairsports.com